Processeur quantique

À l’échelle atomique! Si l’information d’un Qubit contient un état quantique de la matière? La réponse est égale à 0 et 1 avant la mesure.

Maintenant si on veut lire l’information quantique d’un Qubit la réponse est soit égale à 0 soit égale à 1 au moment de la mesure.

Le courant électrique quantique résiduel
Le courant électrique quantique résiduel

Un système quantique stable doit fonctionner dans un environnement dont la température des circuits imprimés quantiques fonctionnent au zéro absolu.

Le zéro absolu est de 0 kelvin soit – 273,15°C

À 0 kelvin soit – 273,15°C, l’électron est dans l’état fondamentale quantique. Seule la température d’agitation originel persiste au sein de l’électron. C’est comme si l’électron était constitué de plusieurs couches énergétiques qui sont traversées par un courant perpétuel né lors du big bang. Ce courant ne peut donc pas être annulé car aucun système interagit avec lui excepté l’espace temps et l’expansion de l’univers qui peuvent toute fois modifier la température fondamentale quantique.

GOOGLE à t’il réussit à construire son processeur Qubit sur un circuit imprimé quantique? Voir les informations de notre enquête ci dessous.

Le processeur quantique est capable de manipuler des informations quantiques programmées et les enregistrées en données quantiques. Hum! C’est déjà ce que fait un processeur classique! Ben je dirais que oui certes c’est inutile mais penser plutôt cette fois mathématique.

Le plus grand deal des fabricants de processeurs (calculateur, transistor process…) et de super ordinateur repose sur les mathématiques et bien évidement la sécurité qui permet aux internautes de faire des achats en ligne de manière sécurisé.

Peut être que je devrais commencer par décrire la façon dont la sécurité des systèmes informatiques connectés à un réseau internet effectuent des échanges de données privées censées être sécurisés avec d’autres ordinateurs, mobiles, tablettes, pc, tv…

En quelques mots j’aborde ici la manière d’authentifier et sécuriser une connexion entre deux mobiles. Pour une connexion sécurisée chaque mobile (utilisatrice/eur) a une paire de clés qui est attribuée en générale à vie puisque lorsque l’on s’inscrit à un service abonnement mobile. Une première clé composée d’une suite de chiffres aléatoires mais quand même comparée aux existants stockés dans une base de données sécurisé. Puis une deuxième clé composée aussi d’une série de chiffres souvent plus petite en taille.

Vous avez trouvé(e) cette algorithme est celui du célèbre RSA, l’algorithme de cryptographie asymétrique. ( Composantes : Clé privé et clé public )

Si je dis que dépenser des milliers, puis millions, autant que vous voulez, cette algorithme de cryptographie est dépassée. Je suis sûre qu’il y a déjà des personnes ou entreprises qui possèdent un super ordinateur classique (Voir pour certains privilégiés Quantique) sur lequel ils font tourner des programmes de cryptographie des nombres liés à leur facteur premier.

Résumé : Trouver le facteur premier d’un nombre aléatoire revient par exemple à dire que 3*5 est le N(facteur premier) de 15.

Si vous ne saisissez toujours pas ou je veux en venir nous sommes presque aux dénouement de cette petite et courte description du fonction d’un système de sécurité adopté par des millions, milliards d’individus sur notre planète.

Çà existe déjà ( Un processeur de 53 Qubits qui à réalisé un exploit en effectuant un calcul (mesure par trame) en très très très peu de temps. La comparaison pour valider le test à été effectuée en comparant le temps de CALCUL, et les DIMENSION énormes des RAM, ESPACE, CONSOMMATION énergétique à celui du plus puissant et grand ordinateur du monde. Et bien le même calcul sera aboutit dans plusieurs dizaines d’année. (Constructeur IBM)

Aujourd’hui trouver le facteur premier composée d’une suite de nombres aléatoires très grand permet de brisé toutes les sécurités RSA. Quand cette exploit est réalisé par un processeur quantique de plusieurs Qubits il met vraiment que quelque jours pour ouvrir n’importe réseau connecté. Comparé à plusieurs dizaines d’années pour l’ordinateur le plus puissant du monde.

Pour chaque ajout de Qubit dans un processeur Quantique il faudrait ajouter des centaines de RAM voir plus, ou des milliers de Gigaoctets dans l’ordinateur classique le plus puissant du monde.

Les données quantiques c’est quoi?

Notre avis perso: c’est la capacité de sauvegarder des données exploitables au format Qubit tout d’abord en utilisant une propriété de la superposition.
( Unité: qbits ) C’est le paradoxe du monde quantique! Le Qubit est l’état dans laquelle on représente une information qui à deux problématiques en même temps avant la mesure. Si l’information contient un état quantique de la matière à l’échelle atomique. Elle est soit égale à 0 soit égale à 1.

Si on lit la mesure d’une information quantique une des deux problématiques disparaît pour afficher une seule réponse“.

Rappelons les plus grandes problématiques d’un circuit intégré quantique

  • Comment capturer un électron?
  • Température Tqbit de fonctionnement proche de 0 kelvin ( – 273,15°C )
  • Unité d’information: le Qubit ( Soit On et Off en même temps! )
  • Piloter l’état fondamentale de l’énergie ( Électron SPIN )
  • Immobiliser deux électrons minimum à Tqbit
  • Environnement isoler de la pollution rayonnante

Ce qui existe déjà c’est un système Qubit imprimé en or pour les contacts qui serviront à canaliser et immobiliser les deux électrons en créant un champ électrique, et un environnement semi conducteur pour emprisonner les deux électrons dans une structure artificiel créée à partir des atomes de Gallium et Arsenic.

La taille d’un système artificiel Qubit connue fait moins de 1/2 micromètre.

Par comparaison 1/2 micromètre est égale 0.001 millimètre.